Hateshinai ♪


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [EMPIRE][MUUSEI] Aeon C.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aeon C.
{ e m p i r e }
{ e m p i r e }
avatar


Feuille de personnage
♠ Armement: Aucun
♠ Pouvoir: Aucun
♠ Résidence: Dans la rue

MessageSujet: [EMPIRE][MUUSEI] Aeon C.   Mer 30 Sep - 22:39

♠ IDENTITY PASSWORD


● Prénom : Aeon Ciel.
● Nom de série : Modèle sur commande.
● Numéro de matricule : 000-669-0017

● Profession : Ex-hunter.
● Sexe: [FEMININ]
● Groupe: [EMPIRE]

♠ WHAT I LOOK LIKE


● Description Physique :
Comme tout être purement artificiel, Aeon à un visage qu'on pourrait qualifier de parfait. Mais après tout, la perfection n'existe pas. Car personne n'a les même critères physiques et ce serait bien prétencieux que d'affirmer d'être sans défauts aux yeux de chacun. Elle est plutôt de petite taille physique prévue pour l'infiltration et les assassinats, environ un mètre soixante, et elle à l'apparence d'une adolescente d'environ seize ans ; sa poitrine n'est guère très developpée. Ses cheveux en fibre synthétique lui descendent jusqu'au creux du genou pour les deux couettes qu'elle à de chaque côté de la tête. Après son accident, ils sont courts et lui descendent seulement jusqu'a la nuque. Ses yeux sont de la même couleur, ou peut être un peu plus vert, d'une belle couleur lagon peu commune en tout cas. Mais ils ont beau être envôutant de couleurs profondes, ils restent le plus souvent inexpressifs ; ou non, pas vraiment inexpressifs, mais brillant toujours de la même lueur, quelque soit son humeur, si l'on puis dire ainsi. Ils sont entourés par de longs cils noirs aux reflets turquoise eux aussi, ce qui accentue encore son regard. La couleur de sa peau est pâle comme quasiment tout les robots, presque translucide, d'un blanc nacré en tout cas qui n'est guère humain. Elle à de fines mains prolongées par des ongles longs peints chimiquement d'un bleu vif. Quand elle était sous les ordres de l'Empire, elle portait la plupart du temps son uniforme de hunter sauf quand il s'agissait évidemment d'une infiltration ou d'une mission de discrètion ; en général, elle préfère les couleurs pâles comme le blanc, le beige ou le bleu pastel.

● Particularité Physique : Un piercing à l'oreille gauche, au niveau du cartilage en haut.

● Tatouage de Série : Au creux du poignet droit.

♠ MY WAY OF LIFE


● Passé : Aeon est une Muusei construite dans le but de détruire. Son apparence innocente et ses grands yeux turquoises ne sont là que pour tromper l'ennemi. Fabriquée dans une usine à la pointe de la technologie d'armement, c'est l'un des derniers modèles les plus perfectionnés du marché privé. Elle ne dispose pas d'armes puissantes à proprement dit ou de force surhumaine, non, sa spécialité est l'assassinat et l'espionnage, et son programme est prêt à user de tout les moyens pour y parvenir. Elle à ouvert les yeux la première fois au siège du gouvernement ; elle pourrait parfaitement passer pour une humaine tellement ses gestes sont fluides et gracieux. A l'exeption faite bien sûr de ses cheveux longs qui lui encadrent par mèche le visage, qui sont d'une couleur peu commune aux mortels faits de sang et de chair.

Pendant environ un an, elle à obéit sans rechigner comme le bon robot que elle était à tout les ordres qu'on lui donnait. Meurtres en tout genre, attententats, infiltrations. Son apparence frêle et ses yeux qui vous baignaient dans une mer turquoise aux eaux tropicales étaient ses meilleurs atouts ; du moins pendant quelques temps. Jusqu'a ce jour là.

« Bonsoir, qu'avez vous choisi ? »

Une mission pas tout à fait comme les autres, non. Sans doute la plus importante qu'elle avait eu depuis son reveil. Tout ses capteurs frémissaient d'impatience et de joie factice à l'idée de la réaliser ; pour une fois, elle se sentait importante, elle se sentait exister. Pas en tant qu'humain, non, elle n'était que une Muusei, même si c'était un modèle perfectionné et fabriqué sur mesure, pas un vulgaire robot monté en chaîne. Mais on lui confiait enfin quelque chose que seule elle aurait pu faire, on comptait vraiment sur elle. C'était un sentiment nouveau pour son programme.

L'ordre, pourtant, en était simple : Suivre et emmaganiser des données sur le chef des Rebelles, que elle même avait reuissi à localiser après de nombreuses missions sur le terrain et plus d'une séance de torture pour le malheureux qui était tombé entre ses mains avec des informations vitales. Elle avait décidé, ce soir là, de tenter pour la première fois l'approche directe, la suite de sa mission consistant à s'infiltrer dans l'organisation impie par le bias du chef, afin de la détruire de l'intérieur et d'éliminer les commanditaires.
Elle s'était donc fait embauchée pour un petit travail temporaire dans le salon de thé de la ville, ou c'était bien connu, il se passait des choses très intéressantes. Vêtue d'une tenue noire et blanche toute de froufrous, elle virevoltait entre les tables en servant boissons et gâteaux sucrés. Malgré l'heure tardive, l'endroit était bondé pour une simple pâtisserie. Elle avait déjà repéré depuis longtemps sa cible, assise à une table près de l'entrée, et tout en continuant de faire les commandes le surveillait du coin de l'oeil. Elle guetta jusqu'a que il se lève et pendant qu'il était en train de prendre son manteau, elle se débarassa du plateau qu'elle avait entre les mains sur le comptoir et sans prendre la peine de se couvrir malgrès le froid puisque elle ne le ressentait pas, le suivit dans la nuit. Elle avait tout prévu, à un seul détail. Cet imbécile marchait tellement vite - aurait t-il détecté sa présence ? c'était très peu probable, mais pas à négliger - qu'il ne vit pas le camion qui roulait à toute allure dans sa direction. Tandis qu'il se figea, le véhicule freinant dans un crissement de pneus écrasés, le programme de Aeon ne mit que 0,034 centième de seconde à calculer son prochain geste. Ca aurait plus être vite fini, et elle n'aurait même pas eu à se salir les mains. Mais cet accident revenait également à l'échec de sa mission : comment infiltrer le groupe si elle perdait sa seule ouverture ?

Elle s'éteignait, elle disparaissait, elle mourrait, et uniquement parce que son programme le lui avait dicté.

Toujours, toujours et encore cet horrible bruit de freinage. Ensuite. Ensuite vient le choc, le choc qui broie chacun de vos os métalliques, chaque cellule criant, non, hurlant à l'erreur. Vous voyez votre corps rester un milième de seconde figé dans le néant ; vous jetez un dernier regard à votre future victime, ébahie, qui se demande pourquoi vous vous êtes interposé pour lui sauver la vie. Puis, c'est le blanc, le blanc total, votre corps se contracte dans un incroyable craquement aigu ; il s'envole, presque grâcieusement, la tête courbée en arrière dans un drôle d'angle. Vous flottez quelque seconde dans les airs, comme si plus rien n'existait, avant de retrouver la brusque réalité en vous pulvérisant sur le sol bétonné. Mais, vous ne sentez rien, et contemplez avec presque indifférence votre bras arraché à quelques dizaines de centimètres de votre visage à présent rouge de liquide artificiel ; une alarme résonne dans votre tête, soudainement, la moitié de votre univers disparait et votre oeil gauche s'éteint dans un grésillement.

/_ error data system .. please save files .. error data system ..


Mais déjà, ce moment à duré déjà beaucoup trop longtemps ; des phares aveuglants vous éblouissent la seule vision restante, et toujours, toujours cet horrible bruit. Ah, mais il y à un changement, un hurlement, aussi horrible à entendre que le bruit, mais tellement humain. Mais après tout, qu'est ce que c'est que l'humanité ? Ne suis-je pas aussi vivante que vous ?

Vous essayez de vous relevez, mais dans un second grésillement de métal fondu, vous perdez la vue, et vous vous retrouvez plonger dans un monde encore plus obscur. Mais voyez vous, c'est la fin, vous ne sentez pas les roues immenses vous passez dessus, réduisant à l'état de débris ce qui vous restait, analhant toute votre vie, votre mémoire, qui tient dans une simple barette mémoire.

« Je ne .. veux pas .. mourir .. »

●Défauts : Indifferente. Têtue. Imprudente. Associale.
● Qualités : Sincère. Dévouée. Douce. Patiente. Discrète. Joyeuse. Déterminée. Délicate. Qu'on prenne soin d'elle.
● Likes : Fraises&framboises. Turquoise. Promenade.
● Dislikes : Violence. Matérialisme. Qu'on la délaisse.
Revenir en haut Aller en bas
 

[EMPIRE][MUUSEI] Aeon C.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hateshinai ♪ :: [ADMINISTRATION] :: ~ Fiches validées :: ». MUUSEI-